In Memoriam

403508<em>445494785487667</em>401843969_nLe glas sonne ce soir.

Comme au temps de ces vieux rois morts, le son grave et sourd de la grosse cloche cuivrée résonne pour vous accompagner vers votre éternité.

Le glas sonne sur un monde en suspend. La ville lumière a étouffé ses feux et la noirceur de l’ombre recouvre vos verres de vin encore pleins, vos repas encore chauds. Le cœur d’un pays a cessé de battre au moment-même où vos vies s’éteignaient.

Vos sacrifices sont le fruit d’une folie inouïe, exprimée dans une violence insensée et une terreur furieuse. C’est tout un monde qui a mal et qui détourne les yeux devant ce hideux spectacle de désolation, figé, dans un temps suspendu, rivé sur vos martyres.

Vous êtes partis pour toujours et tout un idéal s’effondre dans les larmes de ceux qui plus jamais ne vous reverront. Le colosse a hélas bien des pieds d’argile…

Hier se meurt dans le soupir de vos douleurs ; demain se construit déjà avec vos souvenirs ; et le glas sonne en l’honneur de ce prochain monde qui ne laissera plus  jamais faire… et n’oubliera jamais les femmes, les hommes, les amis, les proches, les Vies que vous étiez.

Reposez en paix. Et puissent vos âmes s’envoler vers un Ailleurs plus beau.

 4h04.

–* En hommage aux victimes des attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre 2015**
*

Image personnelle