Atelier d'écriture #6

Après un atelier particulièrement riche en participations (et ça m’a vraiment fait plaisir, merci encore à toutes !), c’est reparti pour un nouvel atelier !

Ce mois-ci, je vous propose d’essayer un sujet d’atelier que j’ai trouvé sur Internet, et qui consiste à parler des mots qu’on aime et des mots qu’on déteste. Exemple :

J’aime rêver … J’aime chambarder…
J’aime entrer J’aime soupirer
J’aime apprivoiser les chevelures furtives
J’aime chaud… J’aime froid…
J’aime souple J’aime infernal
J’aime sucré mais élastique
J’aime perle J’aime peau
J’aime tempête J’aime prunelle
J’aime ovale J’aime
J’aime luisant J’aime brisant
J’aime fumante l’étincelle soie vanille bouche à bouche
J’aime bleu J’aime
J’aime connu connaissant
J’aime paresseux J’aime sphérique
J’aime liquide tambour battant soleil s’il chancelle
J’aime à jamais plusieurs fois une seule
J’aime librement J’aime uniquement

(D’après J. B. Brunius, in La poésie surréaliste, J.-L. Bédouin. Mais je n’ai pas trouvé la source exacte.)

Vous pouvez vous inspirer de ce poème pour évoquer les mots que vous aimez et ceux que vous détestez. Je pense que ça peut être bien de rester sur du vers et un registre poétique, mais vous n’êtes pas obligé·e·s d’utiliser la même structure que dans l’exemple, vous pouvez ne pas garder l’anaphore, nous expliquer pourquoi vous aimez ou pas ces mots…bref, c’est très ouvert.
Vous pouvez poster un ou plusieurs textes, au rythme que vous voulez. J’ai beaucoup aimé, dans l’atelier précédent, le fait d’écrire beaucoup de petits textes, j’ai l’impression que ça a permis plus d’échange. Si ça vous va, j’aimerais bien continuer comme ça.

L’atelier commence aujourd’hui et se terminera le 17 novembre. (Oui, j’ai renoncé à faire commencer les ateliers à date fixe)

Dernière chose : si vous avez déjà des idées pour le prochain atelier, si un des sujets de la liste vous tente particulièrement, vous pouvez me le dire dès maintenant, en commentaire ou sur le document. Comme ça je ne choisirai pas le sujet à la dernière minute.

Bonne écriture à tou·te·s !