Ad vitam aeternam

Plongée

C’est une leçon de vie.

C’est une leçon d’humilité.

Je voudrais vous parler ici de cette activité qui prouve continuellement à chacun de ses adeptes que la force et la beauté ne se trouvent pas en eux, mais autour d’eux.

On croit bien trop souvent que la plongée sous-marine est un loisir capricieux de ces touristes massés dans les stations balnéaires au mois d’août.

C’est pourtant tellement plus que cela.

La plongée sous-marine est l’activité de passionnés, d’amoureux, même, de cette mer qui exerce sur eux une perpétuelle fascination.

J’ai rencontré ces fameux plongeurs, ceux qui, après des centaines d’immersions, sont toujours autant attendris par le regard larmoyant d’un poulpe.

Je les ai rencontrés.

Et ils m’ont contaminée, de leur virus indéfectible qui vous provoque un terrible effet de manque.

Manque d’air comprimé, manque d’eau salée… manque de fonds marins.

Plonger me manque, l’impression de voler sans effort me manque.

Mais ce qui me manque le plus, ce sont eux, ceux avec qui j’ai partagé sensations, blagues, images et silences, ceux qui m’ont montré à quel point le monde est beau et la nature puissante, ceux qui m’ont enseigné calme et respect, ceux qui se sont simplement contentés de se laisser noyer dans la magnificence qu’imposent la mer et ceux qui l’habitent.

Ces gens qui regardent une méduse voler ou un mérou chasser avec les mêmes yeux émerveillés qu’un enfant et la discrétion de ceux qui s’inclinent devant ces êtres qui seront toujours plus forts qu’eux et qui, pourtant, leur ouvrent leur monde, ce monde de lumière tamisée et de silence qu’aucun de nous ne maîtrisera jamais.

Ces gens-là m’ont enseigné l’humilité, le respect et l’ouverture.

Alors, non, la plongée sous-marine n’est pas un loisir de touristes. C’est une activité physique réelle et intense qui permet d’accéder à un espace de magie où le temps est suspendu à jamais. C’est l’activité de ceux qui respectent la puissante beauté de ce monde et des vies qui le composent, de ceux qui ont compris que la mer peut les effacer d’un mouvement de la surface du globe et qui, pour la remercier de les laisser pénétrer dans ses mystérieuses entrailles, la nettoient, la protègent des inconscients et s’inclinent devant sa force. C’est l’activité de ceux qui savent que ce n’est pas l’Homme qui est beau, mais la richesse que la planète sur laquelle il vit lui offre.

La plongée sous-marine est un monde, une façon de vivre toute en douceur, une expérience qui se vit lentement et avec discrétion.

Merci à tous ces plongeurs qui se sont ouverts à moi pour me permettre de devenir l’une des leurs. Merci à tous ces plongeurs qui ne sont jamais les supérieurs de personne et qui m’ont considérée comme leur égal dès le début.

Merci à P. pour ses yeux éternellement émerveillés et son envie continuelle de transmettre.

Et merci à E., le moniteur qui m’aura menée au niveau 1 (et, j’espère, aux niveaux suivants), pour m’avoir fait découvrir toutes ces merveilles, pour m’avoir appris le calme et la discrétion, pour sa simplicité, son regard protecteur et sa douceur. Surtout, merci à lui pour m’avoir dit « la mer sera toujours plus forte que toi » afin que je m’incline devant elle et que je puisse, enfin, me laisser porter vers ces extraordinaires abysses pour les découvrir sans jamais les abimer. Jamais.

Merci.

Ils m’ont enseigné l’Humilité, le Respect et l’Ouverture.

Des Maîtres-Mots.

C’est ce qui fait que, désormais, je ne peux plus me passer de ce sport. Je plongerai, c’est décidé, toute l’année, afin de pouvoir redécouvrir encore la mer et ses secrets l’été prochain, aux côtés de ces mêmes personnes qui m’ont tant appris, et tous les autres étés que ma vie comptera. Et même les printemps. Et les automnes.

Tout le temps.

Je plongerai. Et j’aimerai ce monde si magnifique.

Pour toujours.

Image personnelle