Vivre !

Double-Rainbow

« Vivre est une belle chose »

Ce n’est ni un parti pris, ni une considération religieuse, juste une phrase que je me répète souvent.

« Vivre est une belle chose »

Certains ne vivent pas, ils survivent. Moi je vis, je mords la vie à pleines dents ; j’ai de la chance.

« Vivre est une belle chose »

Oui, vivre est une belle chose. Parfaitement, je le clame haut et fort. Tout n’est jamais rose, personne n’a trouvé le chemin vers Bisouville. Celui qui, jusqu’à présent, a toujours été heureux verra peut-être son bonheur s’écrouler un jour.

La vie est injuste me direz-vous. Sans doute. Pourtant la vie est une belle chose. Quoi de plus plaisant que de pouvoir se réveiller le matin en sachant que la journée va être joyeuse ? Qu’est-ce qui est plus beau que de pouvoir profiter de la chaleur du soleil sur sa peau un après-midi entre amis ? Quoi de plus merveilleux que de sentir les lèvres de la personne que l’on aime se poser sur les siennes ?

Malheureusement tout le monde ne peut profiter de tout cela. Tout le monde n’est pas toujours heureux. Et pourtant…

Et pourtant…

Et pourtant s’arrêter ne rime à rien. « Je veux vivre. » « Je veux vivre. » Ces mots doivent raisonner dans les cœurs de ceux qui sont perdus, parce que tout le monde a le droit de se perdre. Nous sommes humains, nous sommes faillibles. Mais nous vivons en société, nous ne sommes jamais seuls, il y a toujours quelqu’un pour qui l’on compte. « Tu comptes pour moi, reste ici, viens, je vais t’aider. » Il y aura toujours quelqu’un qui prononcera ces mots. On peut penser que la vie nous a maudit, que l’on est injustement victime de malheurs, de trahisons, de déceptionssur tous les plans.

Et pourtant…

La vie est semée d’embûches, d’obstacles que l’on peut croire insurmontables. Mais, si ces obstacles existent et rythment notre existence, ils ne sont jamais insurmontables. Peu importent les marches lorsque l’on vole : personne n’est jamais seul et l’amitié est là pour nous aider à franchir ces gouffres.

La Déclaration d’indépendance des États-Unis consacre le droit de rechercher le bonheur. Chacun a le droit de le chercher, tout le monde doit le faire. Le bonheur ne vient pas de nulle part, il se recherche, il se trouve. Au travers de la pluie l’arc-en-ciel existe néanmoins.

A., je suis là. Je suis là et je serai toujours là quand tu en auras besoin. Si tu as besoin de moi pour t’accompagner vers ce bonheur, en tant qu’ami, parce que tu es une amie, je serai toujours là pour toi. Tu comptes pour moi, reste ici, viens, je vais t’aider.

[Photo]